Le cru CHENAS

Chenas à l'automne[1]Il y a bien longtemps, nos collines étaient recouvertes de chênes. En 1316, une ordonnance royale ordonna de remplacer les chênes par des vignes.. Voilà pourquoi notre Cru porte si bien ce nom de Chénas. Vin favori de Louis XIII, Chénas reste le plus petit des Crus du Beaujolais, couvrant seulement 280 000m². Les sols sont plutôt granitiques. Cela ne l’a pas empêché d’obtenir son classement dans les « Crus » du Beaujolais dès le début: le 11 septembre  1936 sont signés cinq décrets créant cinq appellations d’origine dans le vignoble du Beaujolais: le chénas en fait partie , comme ses  proches voisins, le moulin à vent, le fleurie et le juliénas. Beaujolais

Avec sa robe rubis profond qui tire sur le grenat, le Chénas développe des arômes fleuris à base de roses et de pivoines rouges, nuancés de notes boisées et épicées. Tendre mais généreux en bouche, le chénas est un vin bien charpenté, avec un corps puissant et voluptueux. C’est un vin complexe.

Avec ses cousins moulin-à-vent et morgon, le chénas offre, d’une manière générale, une belle capacité de garde. En vieillissant (8 à 10 ans selon les millésimes), il gagne en rondeur, en élégance et en volupté. Il faut donc savoir l’attendre, 2 à 3 ans au minimum.

8c2d2fe2-6669-4d69-9051-22d07c54ebe6[1]cabane-chasseur-montagne-chasseur-chénas-Beaujolais-14-juillet-1790[1]carte postale CaveChénas Château